Dordogne : les Blouses Roses à la recherche de bénévoles

You are currently viewing Dordogne : les Blouses Roses à la recherche de bénévoles
  • Publication publiée :3 octobre 2022
  • Post category:Actus

Les Blouses Roses de Dordogne à la recherche de bénévoles sur le Bergeracois notamment.

L’association, nationale, fondée il y a 78 ans, intervient auprès des enfants et adultes hospitalisés et des personnes âgées, pour égayer un peu leur quotidien avec des jeux, des ateliers créatifs ou encore des temps d’échanges. Elle compte aujourd’hui approximativement 6.000 bénévoles pour seulement trois salariés.

En Dordogne, l’asso, reconnue d’utilité publique, est installée à Périgueux et dispose désormais d’une antenne à Bergerac, autour de 4 bénévoles qui interviennent à l’unité de soin de longue durée, et depuis peu, à l’Ehpad de l’hôpital. Les Blouses Roses qui sont de plus en plus sollicitées, mais qui ne peuvent pas forcément suivre.

« Avec la COVID nous avons perdu une partie de nos bénévoles. On était descendu pratiquement à 20. Aujourd’hui, nous sommes ravis parce que nous sommes 40, mais il est bien évident que lorsque l’on souhaite proposer plus d’interventions sur les sites où nous intervenons déjà, il faudrait que l’on soit 60 à 70 personnes. Ce serait l’idéal, je pense, pour répondre aux propositions des établissements qui nous réclament. » Joëlle Pineau, Présidente des Blouses Roses de Dordogne.

Les Blouses Roses qui ont été sollicitées sur Saint-Astier, Thiviers ou encore Sarlat et Thenon, sans pouvoir intervenir donc, pour le moment. Il faut dire que l’association est aussi très à cheval sur le recrutement de ses bénévoles. Elle recherche des personnes qui vont s’engager à intervenir une demi-journée par semaine, hors vacances scolaires. Pour être officiellement investi Blouse Rose, il faut également assister à une réunion d’information, se soumettre à un entretien, suivre des jours de formation afin d’appréhender au mieux son rôle de bénévole tout en sachant se préserver face à des situations parfois délicates.

« Le fait d’être là, seulement deux heures par semaine, nous permet finalement de prendre un peu de distance. C’est vrai qu’on voit des choses qui ne sont pas forcément toujours très faciles, mais ça ne m’atteint pas au plus profond de moi-même parce que je ne suis pas là pour ça justement, pour m’apitoyer et pour les plaindre. Je suis là justement pour leur redonner le sourire et leur faire passer un bon moment. » Nathalie Coueron-Ceschin, bénévole à Bergerac.

Les Blouses Roses qui travaillent toujours en équipe et la plupart du temps avec les animateurs des structures, sans jamais toutefois les suppléer. 

« Les bénévoles ne sont pas là pour remplacer. Ils sont vraiment là en complémentarité. Ce sont des bons éléments et pour le coup, on s’appuie sur ces personnes-là parce qu’elles n’ont pas la tête dans le guidon et apportent de ce fait des idées nouvelles. Elles redynamisent aussi. Parce que c’est la vie qui rentre dans l’établissement. Et le fait que la vie rentre dans l’établissement, même pour le personnel, c’est beaucoup plus attrayant et motivant. » Laëtitia Barthe, cadre de santé aux Jardins d’Antan, l’Ehpad de l’hôpital.

Voilà et notez qu’en plus de l’Ehpad de l’hôpital et de l’USLD, les Blouses Roses interviendront d’ici à quelques semaines auprès du service pédiatrique de Samuel Pozzi.

Plus d’infos sur les Blouses Roses de Dordogne

06 38 67 67 31

lesblousesroses24@gmail.com