Bergerac : Le Tounet inondé

  • Publication publiée :12 janvier 2022
  • Post category:Actus


06 juin 2018 – 6926 vues

Les habitants des rues Sail d’Escola, du Combal et Fournier notamment se sont réveillés les pieds dans l’eau. Le quartier a été inondé suite au déluge de pluie qui s’est abattu sur la ville la nuit dernière.

D’une soixantaine à une centaine de maisons seraient impactées. Jusqu’à 10 cm d’eau dans les entrées, les garages. Plusieurs dizaines sur la chaussée. Marie-José habite le quartier. Ecoutez son témoignage. 

Écouter le podcast

Les pompiers sont sur place pour venir en aide aux personnes en difficultés. Les personnes âgées notamment. La police municipale fait également le tour des maisons. Mais souvent locataires de Mésolia comme propriétaires refusent de quitter leur habitation.

Le bailleur social et la ville prévoient tout de même des possibilités de relogements dans le parc social ou encore au niveau du sport nautique. Les gymnase du Tounet et Argues pourront également être mobilisés si nécessaire.

La ville et l’agglo procèdent également à plusieurs vérifications, sur les canalisations entre autres dans ce quartier autrefois marécageux, aujourd’hui situé en zone inondable d’après plusieurs habitants, proche du ruisseau La Gabanelle et placé en contrebas des coteaux de Monbazillac. « L’eau a dévalé des coteaux », nous a confié ce matin Daniel Garrigue, le maire de Bergerac qui se souvient de nombreux débordements déjà par le passé. Une étude avait même été menée dans les années 90 à ce sujet. Mais les investissements préconisés étaient à l’époque trop lourds à supporter. Il aurait notamment fallu construire des réserves d’eau. « Mais il va falloir aujourd’hui relancer cette réflexion », assure le maire qui s’inquiète d’autant que de fortes pluies sont encore annoncées dans les jours qui viennent.

Et le quartier du Tounet n’est pas le seul concerné. Les pépinières Desmartis auraient également subies de nombreux dégâts sur la route Ferdinand de Labatut.

Et puis au lieu-dit Saint-Christophe, une famille a dû être relogée vers 2h du matin, sa maison ayant été elle aussi inondée.