Dance station

Interview de DJ Phil, qui anime l’émission DANCE STATION

vous pouvez écoutez les podcasts de DJ PHIL en cliquant ici

 

Happy Radio : Philippe COPIE bonjour. Peux-tu nous parler de toi ?

 

Philippe COPIE : je suis tombé dans la marmite musicale très jeune. J’ai commencé comme beaucoup chez moi, avec une chaine Hifi, puis une table de mixage et des platines vinyles. Le virus du son m’avait attrapé ou peut être le contraire…

J’ai débuté en tant que DJ dans les années 1985… c’était avant tout un hobby que j’effectuais à côté de mon métier. J’étais DJ Phil et j’œuvrais en « boite de nuit » puis en disco mobil. Je me suis ensuite dirigé vers le monde la radio après une longue interruption d’environ 15 ans. Le démon de la musique ne m’avait pas quitté.

 

HR : Quelles sont tes influences musicales ?

 

PC : Mes influences musicales sont variées. Tout d’abord, j’ai été bercé très tôt par les disques de mes parents. Ils écoutaient Bill Haley, Johnny, les Shadows, les Rolling Stones, Temptations, Ray Charles, Sidney Bechet, Louis Amstrong…. Des univers très différents mais de qualité.

Puis j’ai eu une période Hard Punk.

J’ai été ensuite marqué par U2, Dire Strait, ACDC, mais très vite je fus attiré par le Blues Jazz Funk qui est fait avec des sons festifs, joyeux et qui donnent des envies de bouger, d’évoluer et d’avancer.

 

HR : tu animes deux émissions de radio. Peux-tu nous en parler ?

 

PC : Tous les mercredis, je propose à 21h30 Dance station et Tous les vendredis soir à 21h30, je propose un univers musical compte à rebours au son funky groove avec l’émission funky station

 

HR : Parles nous de Funky Station…

 

PC : Le funk est une musique afro américaine qui donne du plaisir avec de nombreuses influences soul jazz disco reggae et rock. Le boogie est apparue à la fin des années 70 au moment où le disco était saturé. Les artistes avaient envis de s’exprimer sur quelque chose de moins artificielle donc ils ont fait un style plus festif chaleureux sincère. Ils souhaitaient retrouver de l’authenticité comme la soul si tu veux. D’après ce que je sais le terme funky est devenu populaire garce au tube funkytown de lips inc mais le terme c’est boogie qui est moins connu.

C’est une musique qui a inspire beaucoup de musiciens grâce aux ressentis. Le son qui donne le groove c’est la basse. Elle est très présente avec un son grave puis entre la guitare, les cuivres, synthé, les effets électroniques qui sont sur un tempo plus cool que le disco. Ils donnent des sons chaleureux qui te poussent à danser avec une rare intensité. Les chants sont très expressifs et sensuels et portés par des voies extraordinaires sachant qu’ils sont la plupart issus du gospel.

Le funk est basé sur l’amour, la tolérance, les sentiments, la danse et la foi…

 

Le funk a été assimilé à tort au hip hop car il ne fait pas parti du rap qui lui est engagé.

Quand j’ai découvert ce son j’ai été emporté est ça ne m’a jamais quitté. Aujourd’hui les vinyles ont pu être numérisés ce qui permet un travail plus facile pour diffuser cette musique à mon humble avis.

 

HR : et pour Danse Station ?

 

PC : j’ai été bercé par des sons électro, très jeune. Le disco puis la newwave aussi et ensuite sont apparues la house, la transe avec les diverses directions, la techno, la dep house, la progressives etc.

Ces sons qui sont très diversifiés. Contrairement à ce que certaines personnes pensent ce n’est pas répétitifs et j’ai plaisir de mixer ces musiques avec une nette préférence pour la progressive qui est une musique qui me fait (planer)

J’aime beaucoup les années 90 qui ont été marquées par une explosion de la scène électro et portées par des grands disc jokey (le précurseur pour moi a ete yannick chevalier années 80 pour les connaisseurs après ce n’est que mon avis personnel).

 

C’est une musique en constante évolution avec des sons sans arrêt nouveau mais c’est cerrone pour qui connaisse, a donné ses premières lettres à la dance.

 

vous pouvez écoutez les podcasts de DJ PHIL en cliquant ici